• Porte de garage : le guide d’achat
  • 

    Avantages et inconvénients des différents types d'ouverture



    De multiples modèles de porte de garage sont disponibles. Chacun a ses avantages et ses défauts. La porte de garage battante est économique tout en nécessitant de l'espace à l’extérieur pour être manipulée. La porte pliante se compose de vantaux qui se replient sur eux-mêmes ; avantageuse en place, elle est délicate à automatiser. La porte de garage basculante s’ouvre en se collant au plafond.

    Portes garages basculantes

    Deux types d'ouverture existent pour la porte basculante : à bras d’équilibrage et à contrepoids. La porte de garage sectionnelle est constituée de panneaux amovibles. Ceux-ci viennent se placer au plafond ou le long d'une paroi. Son prix est supérieur à celui d'une porte à battants. Enfin, la porte à enroulement consiste en des lames qui s’enroulent verticalement.

    Elle ne prend pas de place mais n'autorise pas d'entrée piéton. D'ailleurs, le portillon est l'un des facteurs auquels penser au moment de se décider. Principalement quatre matériaux composent les portes de garage : alu, PVC, acier ou bois. Les plus durables se révèlent être celles en acier, mais le polychlorure de vinyle se révèle le plus léger et le moins cher. Pour sa part, le chêne est à la fois esthétique et isolant.

    Les personnes souhaitant éviter les pertes de chaleur avec un modèle en aluminium opteront pour une porte double paroi. Le nettoyage est de son côté pour ainsi dire inexistant sur une porte en polymère ou en métal, mais incontournable pour les matériaux naturels. Certaines portes de garage comme une porte battante pourront être posées par un bricoleur d'expérience. A l'inverse, certains modèles impliquent obligatoirement l’intervention d’un pro, c’est le cas des portes de garage basculantes. D'une manière générale, contacter un artisan permet divers avantages : qualité, assurances mais aussi TVA réduite sur l'équipement et les travaux...

    Installer une porte de garage sur-mesure



    Notamment dans le cadre d'une restauration d'un vieil immeuble, il se peut que l’ouverture du garage ne convienne pas aux tailles habituelles. A quelques millimètres près, il est possible de poser un équipement de série, le cas échéant une porte sur-mesure sera nécessaire. Elle sera idéale et garantira en conséquence une meilleure isolation. Pour cela, il s'avère nécessaire d'avoir diverses mesures les plus précises possibles et de préférer un professionnel[artisan agréé.

    Porte de garage : combien ça coûte ?



    Une porte de garage coûte souvent plus de mille euros.

    Cela dépend de la taille, du modèle et de la matière utilisée. Les portes à battants conviennent aux petits budgets, a contrario les portes à enroulement en aluminium font chauffer la carte bleue. Une porte pliante en sapin coûte dans les 700€, le prix peut atteindre plusieurs milliers d'euros pour la même porte en bois exotique. Les fourchettes de prix sont ainsi très larges, et il convient de bien déterminer son budget avant de se décider.

    Porte de garage et isolation



    La porte du garage tient un rôle conséquent dans l'isolation d'un logement.

    Tandis que les matériaux naturels sont isolants, on peut toujours faire barrage aux déperditions de chaleur causées par une porte en alu et donc réduire sa facture de chauffage. Celle-ci peut entre autres être recouverte de panneaux en laine animale ou bien en mousse. Il existe pour cela tout le nécessaire autour de 40€ et les coffres peuvent être isolés avec des joints de caoutchouc. Même déjà installée, une porte de garage peut être dotée d’une motorisation. A courroie, à crémaillère, tubulaire axiale… Plusieurs systèmes existent, mais attention, chaque automatisme ne convient pas à toutes les portes de garage.

    Par exemple, un moteur à bras ne convient que pour les portes à battants ou pliantes. Pour sa part, la porte sectionnelle supporte bien une motorisation à crémaillère. Hors pose, une motorisation vaut entre 150 et 800 euros, ajoutant quoiqu'il en soit bien-être aux utilisateurs mais aussi durabilité à l'équipement.